furari furari
furari
furari

furari

Traduction CORINNE QUENTIN  - Langue d'origine : JAPONAIS

À propos

A la fin du XVIIIe siècle, un homme arpente Edo, l'ancienne Tokyo, avec pour ambition de cartographier la capitale, pas après pas. Dix sun font un shaku, six shaku font un ken, soixante ken font un chô, trente-six chô font un ri. Mais si ce marcheur s'efforce, par rigueur scientifique, d'adopter le pas le plus régulier possible, son entreprise se mue bien souvent en flâneries émerveillées face à la beauté de la ville, en observation curieuse de ses habitants, en haltes gourmandes le long des rues, et en rêveries qui lui font redécouvrir les paysages à travers les yeux d'un oiseau, d'une tortue ou d'un chat.

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Manga / Manhwa / Man Hua > Adultes

  • EAN

    9782203192430

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    208 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    17.2 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    388 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Jirô Taniguchi

Jirô Taniguchi fait ses débuts dans la bande dessinée
en 1970 avec Un été desséché. De 1976 à
1979, il publie avec le scénariste Natsuo Sekigawa
plusieurs récits d'inspiration hard-boiled, dont Ville
sans défense, Le Vent d'ouest est blanc et Lindo 3.
Influencé par des auteurs européens – Moebius, Bilal
ou Crespin –, il travaille ensuite en solitaire et
signe, entre autres, L'Homme qui marche, Le Chien
blanco (2 volumes), Le Journal de mon père (2 volumes),
Quartier lointain (2 volumes), L'Orme du
caucase (adaptation de nouvelles d'Utsumi), Terre
de rêves, L'homme de la toundra, Le Gourmet solitaire
– autant d'albums traduits et publiés par
Casterman. Il réside au Japon.

empty