Géraldine

Nouvelle recrue 2018 dans le bocal littéraire des Schistes, lieu poétique et jubilatoire

- Déguste la lecture comme une griserie inlassable tant les récits littéraires sont générateurs d’errances, de rêves, de réflexions, d’autres mondes enchantés ou désabusés…
- Est particulièrement éprise de littérature américaine, et voue une admiration très adolescente pour feu Jim Harrison.  
- Pense souvent à Gérard Garouste, son « intranquille » bien aimé.
- A un goût prononcé pour les histoires de loosers et d’enquêteurs borderline tel le Fin Macleod de Peter May.
- Est toujours partante pour des escapades littéraires louées par d’autres lecteurs.
- Se plaît à titiller les curiosités littéraires.

empty